2021


UNE HISTOIRE DU MINISTÈRE DE LA CULTURE (1961-2021)

Qui se souvient aujourd’hui du visage de George-Émile Lapalme? Infatigable lecteur, homme de culture, il a pourtant joué un rôle capital dans la Révolution tranquille en militant pour la création d’un ministère des affaires culturelles, dont il  est devenu le premier titulaire dès 1961, au lendemain de l’élection des libéraux.

Depuis, vingt-sept Québécoises et Québécois lui ont succédé. Claude Trudel retrace ici les principales étapes de l’histoire du Ministère à travers la personnalité et l’action de celles et ceux qui l’ont dirigé. Il rappelle la volonté de Pierre Laporte d’assumer l’héritage de Lapalme, la décentralisation du ministère entreprise dès 1969 par Jean-Noël Tremblay, le livre vert que Jean-Paul L’Allier rédigera lui-même et qui fera époque. Il raconte comment Denis Vaugeois mettra sa passion du livre et Clément Richard celle des musées au service de leurs concitoyens, comment Liza Frulla redéfinira la mission du ministère en le délestant de plusieurs importants dossiers dont il était le maître d’œuvre depuis trente ans. Nous verrons Agnès Maltais imposer sa vision de la protection du patrimoine culturel religieux, Line Beauchamp mettre toute son influence politique, à la suite de Louise Beaudoin, dans l’adoption de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO, Christine St-Pierre faire sienne l’adoption de la Loi sur le patrimoine culturel.

Ce ne sont là que quelques exemples de l’impact majeur de l’action de ces hommes et femmes politiques dans l’histoire du ministère et, plus largement, dans le paysage culturel québécois que ce livre vient mettre en valeur.

Né à Montréal en 1942, Claude Trudel a œuvré pendant plus de cinquante ans au service de ses concitoyens. Il a notamment été sous-ministre adjoint des affaires culturelles, député à l’Assemblée nationale du Québec et maire de l’arrondissement de Verdun, en plus d’avoir occupé plusieurs postes de haute direction dans le secteur privé. Il est l’auteur d’un essai intitulé De la crise d’octobre au printemps érable (Québec Amérique, 2015).