La journée Marois

2 commentaires
Election 2014

La journée d’hier appartenait à Philippe Couillard. En confirmant une nouvelle vieille de quelques jours, le chef du PLQ présentait sa très impressionnante équipe économique composée, on le sait, de messieurs Jacques Daoust (Verdun), Martin Coiteux (Nelligan) et Carlos Leitao (Robert-Baldwin). Du jamais vu depuis la dream team MacDonald-Gobeil-Vallerand  signée par Robert Bourassa en 1985. Madame Marois, qui a dirigé les ministères les plus importants au cours de sa longue carrière et monsieur Legault, homme d’affaires aguerri,  ne parviendront tout simplement pas à contrer cette parade. Après son départ canon de la veille, voilà que le chef du PLQ remet ça. Bon début de campagne, vraiment. Meilleur, en tout cas que bien des observateurs, y compris l’auteur de ces lignes, prévoyaient.

Mais aujourd’hui appartient clairement à la première ministre. En cette veille de Journée internationale des femmes, la chef du PQ réplique avec un trio tout aussi impressionnant de candidates. Martine Desjardins, qui cachait de plus en plus mal son ambition de rejoindre son collègue Bureau-Blouin sur les banquettes de l’Assemblée nationale, est une femme intelligente et articulée, peu à l’aise dans le commentaire public quotidien. Ancienne présidente de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, Ghislaine Desrosiers a été de tous les débats de société des 20 dernières années, particulièrement en santé. Sa fougue et sa ténacité sont bien connues. Sans doute parce que les pharmaciens se sont faits plutôt discrets, du moins jusqu’à maintenant, au plan politique, Diane Lamarre est moins connue. On dit d’elle qu’elle est excellente administratrice et bonne leader. À parade, parade et demie, doivent se dire  avec raison, les péquistes ce soir!

Les finances et les intérêts économiques des Québécois sont entre bonnes mains avec l’équipe libérale annoncée hier. Leur santé l’est aussi avec l’équipe péquiste annoncée aujourd’hui, l’infirmière et la pharmacienne rejoignant le bon docteur en  place! Le seul problème est d’ordre démocratique: les électeurs québécois ne peuvent choisir le beurre et l’argent du beurre…

Publié par

Homme politique à la retraite active, analyste et commentateur, toujours passionné d'affaires publiques, de lecture et de musique. Auteur de DE LA CRISE D'OCTOBRE AU PRINTEMPS ÉRABLE, Québec Amérique 2015

2 thoughts on “La journée Marois”

  1. Ginette Marotte dit :

    je ne suis pas d’accord avec toi il est dommage que les candidates choisies vont (6/10) se faire battre … et ce n’est pas moi qui le dis
    hier les analystes prédisaient que 4 d’entre elles avaient des chances
    tu connais ma position ….des femmes seulement parce qu’elles sont des femmes…
    pas pour moi

    ta vieille chum Ginette

    J’aime

    • Merci Ginette. Mon article ne visait que les trois candidatures annoncées dans des comtés surs, pas les autres. D’acc avec toi que le PQ en envoie quelques unes à l’abattoir. Dommages, mais il en faut, homme sou femmes dans tous les partis pour monter au front. Je pense à toi tous les jours, les pieds dans le sable!!!

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s