Une image surréaliste

2 commentaires
Election 2014

photo pkp qui se fait rabrouer par marois mars 2014

Image surréaliste que celle qui tourne sans arrêt sur toutes les plateformes depuis ce matin. Tel un élève du primaire, PKP qui ne fait remettre à sa place, qui se fait replacer dans le rang, avec tous ses petits copains, par une maîtresse d’école excédée. Et voilà le premier de classe ravalé au rang de ses confrères!. On croit rêver. Mais non, c’est la réalité, vraie de vraie.  Madame Marois en a eu soudainement assez. PKP n’en n’est sans doute pas encore revenu.  Les dizaines de milliers  d’employés de Québecor non plus, habitués qu’ils étaient de le voir diriger seul, sans entrave et  d’une main de fer son entreprise.

Par ce geste audacieux, certains diront téméraire, la chef du PQ  entend reprendre l’initiative d’une campagne qui semble lui échapper depuis son ‘coup fumant’ de dimanche dernier. D’abord en rappelant à sa recrue vedette qu’il n’est que cela, une recrue, pas un chef, ensuite en lui  soulignant, ainsi qu’à tous les autres, que les thèmes de la campagne resteront ceux qu’elle choisit, enfin en essayant de recentrer son message sur l ‘économie, après avoir accepté qu’il le soit sur l’avenir du Québec et la question du referendum. Pas facile, elle le réalise aujourd’hui, de remettre le génie dans la bouteille!

Les Libéraux, qui allaient aborder la question de l’avenir du Québec quoiqu’il arrive dans cette campagne, n’en finissent plus de se réjouir de leur bonne chance et de la tournure des événements. Le plat leur a été livré tout chaud par le PQ et ils ne manqueront plus une occasion de s’en régaler. Ils feront durer le plaisir, leur appétit étant, en cette matière, on le comprend bien, insatiable. Le poids lourd péquiste en matière d’économie qui choisit de parler de souveraineté plutôt que d’économie, une aubaine inattendue. Trop beau pour être vrai! Madame veut recentrer le débat sur l’économie. Pas question, les ténors libéraux vont se gaver de souveraineté, de referendum et autre séparatisme. Après tout, diront-ils, la main sur la panse, ce n’est pas nous qui avons commencé.

Assommé par les résultats catastrophiques  d’un sondage dans la région de Québec, en danger, semble-t-il, dans son compté de l’Assomption, victime de la polarisation PQ-PLQ, éclipsé sur les questions économiques par l’entrée en scène de PKP, François Legault n’en continue pas moins de mener une campagne courageuse qui trouve, heureusement pour lui et sa troupe, quelques échos dans les média.

Bien seule dans son autobus de campagne, Françoise David doit sans doute se dire qu’elle se passerait bien des écarts de langage de son collègue Amir Kadir afin de consacrer tous ses efforts à récupérer les votes de gauche du PQ incapables de se rallier à PKP (encore lui).

Non, je ne vous ferai pas le coup de placer L’IMAGE de la journée sur mon site!  Si vous ne l’avez pas vue, c’est que vous ne lisez pas les journaux, ne regardez pas la tv, ne surfez pas le web ou les media sociaux. Bref, c’est  que vous ne lisez pas ceci. Mais QUELLE IMAGE! Celle de la campagne, à ce jour. Probablement celle de la campagne au soir du 7 avril.

Publié par

Homme politique à la retraite active, analyste et commentateur, toujours passionné d'affaires publiques, de lecture et de musique. Auteur de DE LA CRISE D'OCTOBRE AU PRINTEMPS ÉRABLE, Québec Amérique 2015

2 thoughts on “Une image surréaliste”

  1. François Trudel De Gagné dit :

    N’analyse-t-on pas cette fameuse image à outrance? M’est avis que les médias, en proie à une faim malsaine pour le sensationnalisme ou le croustillant, ont voulu donner à ce geste plus d’importance qu’il n’en commande. Et si Mme Marois avait une envie irrésistible de répondre à la question posée? Suis-je si naïf?

    J’aime

    • Pas naïf.. Trop gentil!. Tu as raison de penser qu’on donne une importance démesurée à l’incident, ainsi qu’à PKP mais la politique est ainsi faite. Je voulais surtout souligner l’incongruité de la situation pour PKP habitué à tasser les autres plutôt que se faire tasser. Sur le plan politique, madame Marois devait absolument reprendre l’initiative, ce qu’elle a habilement fait à mon avis, à tout le moins hier matin. On verra pour la suite des choses. Merci pour ton commentaire.

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s