Privatisation du golf : APPUYONS NOTRE MAIRE!

Laisser un commentaire
Verdun

Je me permets de revenir aujourd’hui sur ce qui se passe au Golf de l’Île-des-Sœurs parce que c’est gravissime. Le propriétaire du golf construit sur les terrains de l’arrondissement qu’il loue par bail emphytéotique, monsieur Pierre Émond a tout simplement procédé en douce à la privatisation au cours des dernières semaines. Ce faisant, il violait de façon flagrante la convention signée en 2006 entre l’arrondissement de Verdun et les promoteurs originaux qu’il a tout à fait légalement rachetés depuis. Que disait cette entente? Essentiellement que le promoteur s’engageait à construire sur le terrain cédé par bail emphytéotique par l’arrondissement un golf écologique public de 9 trous et à consentir aux Verdunois un avantage quelconque.

S’il est toujours écologique, le golf situé à l’Île-des-Sœurs, n’est plus public et n’offre aucun avantage aux Verdunois. Monsieur Émond fait valoir qu’il s’agit toujours d’un golf public puisque toute personne intéressée peut en devenir membre (à un coût dérisoire de 5 000$ à 25 000$ par année). Pure foutaise quand on sait qu’il vise d’abord et avant tout, pour ne pas dire exclusivement, une clientèle corporative. Qui lui permettrait éventuellement d’accéder au Saint des Saints : le Québec inc. Pas beaucoup de place pour le golfeur individuel là-dedans. Encore moins pour le golfeur verdunois.

Je le redis haut et fort : c’est un scandale. On aura beau prétendre en certains milieux qu’il s’agit d’un problème de riches, la spoliation de biens publics constitue toujours un scandale et doit être arrêtée.

J’ai communiqué publiquement et privément avec le maire Jean-François Parenteau au cours des derniers jours et l’ai assuré de mon appui personnel dans cette affaire. Je crois fermement en sa volonté de résister à cette agression (il n’existe pas d’autre mot) par tous les moyens à sa disposition.

Ceux d’entre vous qui peuvent le faire doivent se rendre à la séance mensuelle du conseil d’arrondissement demain soir, le 4 septembre à 19 heures clamer haut et fort leur écœurement devant la manœuvre de monsieur Émond et leur appui à notre maire, Jean-François Parenteau, dans la bataille qu’il entreprend dans la défense de nos intérêts et des biens de la collectivité.

Pour ma part, consacrant dorénavant mon temps et mes énergies à la réflexion et à l’écriture plutôt qu’à l’action et aux structures, aux conseils et au mentorat plutôt qu’aux comités et aux réunions et ayant laissé au cours des derniers mois aux plus jeunes la place que j’occupais au sein de divers conseils et organismes, je continuerai à mener cette bataille avec ma plume et mon téléphone plutôt qu’au sein de comités!

 

 

 

Publié par

Homme politique à la retraite active, analyste et commentateur, toujours passionné d'affaires publiques, de lecture et de musique. Auteur de DE LA CRISE D'OCTOBRE AU PRINTEMPS ÉRABLE, Québec Amérique 2015

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s